La Muse – Chapitre 9

Nouvelles Révélations

Mike prit l’exemplaire pluri-dĂ©dicacĂ© de « Bonnie Calamity 4 -Toujours Debout – » et lu les mots griffonnĂ©s. Il se mit Ă  sourire et ne pu s’empĂȘcher de commenter :

-On en a connu des barges mais celle-ci bat tous les records ! Tu la connais bien, sa tĂȘte me dit quelque chose, enfin surtout son dĂ©colletĂ©.

-La rouquine aux dĂ©dicaces farfelues qui m’a renversĂ© du cafĂ© sur mon pantalon.

-Et que te voulait cette barge Ă  part se prendre pour l’hĂ©roĂŻne de ton bouquin ?

-Tu crois ?

-C’est une folle, relis sa dĂ©dicace, la meuf elle se prend pour la vraie Bonnie Calamity. Elle n’est pas amoureuse de toi, elle s’identifie Ă  ton personnage.

-A Sarah-Jane, tu veux dire ?

-Si tu veux. Ouaip cette meuf est complĂštement cinglĂ©e. Elle te suit partout, elle a dĂ» deviner que tu reprends les mots de ta femme, s’identifie Ă  elle et du coup se prend pour Sarah-Jane, donc ta femme.

-Je savais qu’elle Ă©tait Ă©rotomane.

-Ben voilĂ  ! Je ferai passer son signalement afin qu’elle ne t’approche plus. C’est une tarĂ©e.

-Quelque chose me dit que je ne la reverrai plus jamais.

-C’est pas plus mal. Au fait tu voulais me parler de ta femme ?

A ces mots, Alex grinça des dents il ne savait trop pourquoi, il avait envie de l’aider mais en mĂȘme temps il ne souhaitait pas pour le moment avoir Ă  palabrer avec cette femme qui avait dĂ©truit son couple et sa carriĂšre au nom de la gloire et de la cĂ©lĂ©britĂ©. Les deux hommes dĂ©cidĂšrent d’aller parler tranquillement dans les locaux des Éditions ShĂ©rif, ils quittĂšrent la librairie. Au dernier moment Alex s’empara du fameux exemplaire dĂ©dicacĂ© de « Bonnie Calamity 4 -Toujours Debout – », il ne savait pas pourquoi mais quelque chose dans son fort intĂ©rieur lui disait de garder ce livre.

***

ArrivĂ©s dans le bureau de Michel, ce dernier se servit un verre de whisky, en tendit un Ă  son vieil ami qui l’accepta et le bu d’une traite. Le regard Ă©tonnĂ© de Mike en dit long sur ce qu’il pensait de son vieux pote d’enfance, il lui tendit un deuxiĂšme verre. Alex l’accepta volontiers, s’assit dans le fauteuil club qui faisait face au bureau massif de son agent. Celui-ci posa une fesse sur le meuble en acajou et regarda l’homme qui Ă©tait devenu au fil des annĂ©es plus qu’un frĂšre, droit dans les yeux :

-Écoute moi bien Alex, Barbie Parker s’est suicidĂ©e publiquement vendredi dernier, elle, sa carriĂšre, mais Ă  ce que je vois, elle a aussi assassinĂ© son couple, votre couple et mon plus grand souci actuellement c’est de tout faire pour que ta carriĂšre ne sombre pas dans son naufrage.
Vos carriĂšres sont liĂ©es depuis votre rencontre. IndĂ©pendamment de votre mariage et de votre vie privĂ©e, Max Morgenstar est inexorablement liĂ© Ă  Barbie Parker. Barbie Parker n’existerait pas sans son Ă©poux de romancier et ne serait jamais arrivĂ©e lĂ  oĂč elle en est, hum hum, lĂ  oĂč elle en Ă©tait, seule. C’est grĂące Ă  toi et Ă  ta notoriĂ©tĂ© mais surtout grĂące Ă  moi qui ait dĂ» manipuler certaines ficelles et tendre de nombreux billets pour qu’elle puisse un jour faire de la tĂ©lĂ©. Et comment elle me remercie ? Comment elle NOUS remercie ? En faisant sa sauce (dĂ©solĂ© pour le jeu de mots inadĂ©quat), de son cĂŽtĂ© et faire exploser d’un geste de la main ce qu’on lui prĂ©sentait sur un plateau d’argent.
Ses actions t’ont fait du mal, certes, mais encore plus Ă  mes affaires et Ă  ma notoriĂ©tĂ©, mon nom. Je viens de perdre de nombreux contrats Ă  cause d’elle. Son nom, le tien, et le mien font la une de tous les tabloĂŻds…

Alex fit tourner le liquide ambrĂ© dans son verre avant d’en avaler une rasade et de lancer ironiquement Ă  Michel :

-Ce n’est pas toi qui disais que toute publicitĂ© bonne ou mauvaise Ă©tait toujours bonne Ă  pendre ? Sarah-Jane a fait le buzz, c’est ce que tu voulais non ?

-Y a des limites Ă  la connerie, Alex, c’est pas le buzz qu’elle a fait, elle a lancĂ© une bombe qui aura tout dĂ©truit sur son passage, elle a mĂȘme fait oublier NoĂ«l dans tous les magazines. Barbie Parker est synonyme de plagiat, de scandale, de honte, elle est qualifiĂ©e de menteuse, de profiteuse, de tricheuse, de copieuse… de sans talent !

-Justement c’est lĂ  oĂč je veux en venir. Ok, elle a dĂ©truit sa carriĂšre de prĂ©sentatrice tĂ©lĂ©, de professionnelle culinaire, de crĂ©atrice de recettes originales, mais il lui reste le talent. Elle a du talent.

-Talent de menteuse et de manipulatrice ?

-Non ! Talent d’Ă©crivaine. Bonnie Calamity c’est elle !

-On ne va pas revenir lĂ  dessus ? Nous en avons dĂ©jĂ  parlĂ© et mĂȘme avec Sarah-Jane, TU es l’auteur des aventures de Bonnie Calamity, point.

-Mais avouer toute la vĂ©ritĂ© pourrait redorer son blason. D’accord sa carriĂšre dans la cuisine est morte mais reste quand mĂȘme son blog. On a la preuve sur la webosphĂšre que c’est elle qui a Ă©crit ses histoires.

-Et tu veux toi aussi dynamiter ta carriĂšre au passage ou quoi ? J’essaye de sauver les meubles au maximum, cette histoire t’a fait du tord, tu es un dommage collatĂ©ral certes, mais imagine tous les gens qui ne peuvent pas dissocier vos deux personnages publics Max Morgenstar et Barbie Parker. Vos silhouettes du Tschann 13 sont devenues des burning man , Alex. Nous n’avons pas pris le temps de faire le point sur ta sĂ©ance de dĂ©dicace et des ventes depuis le 22 dĂ©cembre. Ce n’est pas catastrophique mais bien en deçà de nos prĂ©visions. Il y a eu 13% d’annulations sur les prĂ©-ventes, des commandes annulĂ©es. Ce n’est pas la fin du monde et on arrivera Ă  remonter la pente mais on nous attend au tournant. Le patron de la Librairie de Paris ne t’accordera une place d’honneur pour le tome 5 qu’en fonction des ventes du tome 4.

-Et si nous publions le tome 5 comme convenu avec sur la couverture l’annotation : « avec la collaboration de Barbie Parker Â»

-Trop dangereux, tu veux plomber ta carriĂšre ou quoi ?

-Ou alors : « avec la collaboration de Sarah-Jane Martin Â», ou mieux « Sarah-Jane Koch Â».

-Écoute moi bien Alex, l’enjeu est beaucoup trop important pour te lier de prĂšs ou de loin Ă  ta femme. Et pis , tu n’es mĂȘme pas capable de lui parler, comment veux-tu collaborer avec elle ?

-Mais j’ai BESOIN d’elle, tu as bien vu le dĂ©sastre quand j’ai essayĂ© d’Ă©crire sans elle, sans son blog, c’Ă©tait de la merde, c’est toi-mĂȘme qui l’as dit.

-Nous n’avons pas le choix, Alex. Max Morgenstar va Ă©crire le tome 5 des aventures de Bonnie Calamity le plus vite possible. Ce sera le dernier volume de la saga. On va attendre que les choses se tassent. Tu prends le temps de nous pondre autre chose, du policier ou pas, des histoires de gonzesses ou non ; repose toi si tu veux, rĂ©flĂ©chis, prends ton temps. Si par la suite tu veux reprendre les aventures de Bonnie Calamity, soit, on en a dĂ©jĂ  parlĂ©. Les seules lignes directives du moment, c’est clos-moi cette histoire de ton hĂ©roĂŻne et aprĂšs cela je ne veux plus entre parler de Sarah-Jane et de ses blogs. Si les choses s’arrangent entre vous tant mieux, je respecterai tes choix mais professionnellement, une fois ces affaires de tribunal terminĂ©es, je ne veux plus entendre parler de Barbie Parker, pour moi elle est morte et enterrĂ©e et crois-moi je vais avoir du mal Ă  lui pardonner aussi facilement. Elle m’a fait du tord et je vais perdre des millions Ă  cause d’elle, je suis accusĂ© de l’avoir encouragĂ©e . Tout le monde connaĂźt mon amour pour l’argent et ça se retourne contre moi. Plus tard si tu veux rĂ©tablir la vĂ©ritĂ© fais le; mais premiĂšrement fais le moi savoir, deuxiĂšmement je n’Ă©tais au courant de rien, et troisiĂšmement attends au moins un an aprĂšs la publication du tome 5. Il faut laisser le temps aux gens de digĂ©rer cette affaire d’une part et d’autre part il faut que je cuve les fortunes que ta femme m’a fait perdre. Il faut que tu saches et ça je ne l’ai pas encore dit Ă  Sarah-Jane, je suis en pourparlers avec la femme qui a griffĂ© ton Ă©pouse au visage, la vĂ©ritable auteure des recettes de cuisine, je vais rendre Ă  CĂ©sar ce qui appartient Ă  CĂ©sar, je lui ai fait une proposition d’Ă©dition aux mĂȘmes termes que le contrat signĂ© avec ta femme. Je dois limiter la casse, elle aura Ă©galement une place dans une toute nouvelle Ă©mission de cuisine qui se fera sur la mĂȘme chaĂźne.

-Si rapidement ?

-Il faut battre le fer pendant qu’il est encore chaud, je dois vraiment limiter les dĂ©gĂąts j’ai dĂ©jĂ  trop perdu dans cette histoire, je dois nĂ©gocier sĂ©vĂšre.
VoilĂ  mon pote. Maintenant tu sais ce qu’il te reste Ă  faire. Ce n’est pas simple je sais. Quant Ă  Sarah-Jane, toi seul peux savoir si tu lui pardonneras ou pas.

RĂ©pondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icÎne pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s